vdcfr
Couvents
Farinole
Publié le 08/10/2016 | Actualisé il y a 1 an

Couvent de Marianda à Farinole - Saint François de l'Observance

Construit entre 1606 et 1750

Couvent mariandola farinole Saint François de l Observance - Marianda
Couvent mariandola farinole corseCouvent saint francois de l observance farinoleCunventu mariandola farinoleRuine couvent mariandola farinoleVoute couvent mariandola farinoleCouvent franciscain farinoleCouvent farinoleCavite couvent mariandola farinoleCouvent ruine farinoleFontaine lavoire couvent marianda

Aussi appelé Couvent Saint-François de l'Observance, le Couvent de Marianda est un très grand édifice aux multiples cavités fonctionnalités qui abritait jusqu'à 20 moines en 1770.

Fondé en 1606 sous la Papauté de Paul V, le couvent sera construit en plusieurs temps, et achevé en 1750 par des moines Franciscains, grâce à l'aide et aux dons des habitants ainsi que des 3 communes voisines Farinole, Barbaggio et Patrimonio. La cloche du couvent fut coulée à Gènes en 1650.

Accès par un sentier

Il est accessible par un petit et court sentier (5mn de marche) dans un virage de la départementale indiqué par un panneau et une pancarte. Il n'y a pas d'accès pour se garer. Du fait de son état de ruine, l'édifice ne doit pas être approché de trop près en raison des risques d'effondrement et chutes de pierres.

Lieu de résistance

Les moines et les prêtres ayant participé à la lutte d'indépendance, un édit du roi de France de 1771 impose la fermeture de la quasi totalité des couvents de l'île, ce à quoi se refuse l'assemblée Corse, prolongeant la vie des couvents insulaires d'encore quelques années.

Le Couvent de Marianda a abrité jusqu'à 20 moines. Il comprend 7 chapelles dédiées à notamment à Saint-Joseph, la Vierge Marie, Saint-Antoine, et aux âmes du Purgatoire.

Effondrement du Fronton en 2013

Faute de moyens, l'édifice n'a pu être consolidé. Le fronton s'est effondré suite à de fortes intempéries et aux rafales de vent en mars 2013. 407 ans après sa fondation, la structure principale est encore debout, mais demeure dangereuse aux visiteurs, enfants et animaux de compagnie qui ne doivent pas s'y aventurer.

Le mobilier de l'édifice et ses objets furent vendus en 1792, un 8 février.

Itinéraire à partir de :