vdcfr
Publié le 03/08/2017 | Edité il y a 1 an
3,8/5 - 5 avis
Figatellu
3.8
5
17
r5f695593a0cce
14
vdc

Figatellu - Composition et conservation

Porte drapeau de la charcuterie insulaire

Figatelli au séchoir
Photo issue de la production Battaglia

Le figatellu est en quelque sorte, l'emblème de la charcuterie corse. S'il se vendait toute l'année, peut-être détrônerait-il le saucisson. Grillé au feu de bois, son goût est probablement le plus caractériel de la charcuterie. Il doit être consommé cuit. La production commence dès l'abattage qui démarre en novembre, elle s'étend de décembre à mars, vous n'en trouverez donc pas l'été puisque le figatellu ne se conserve pas aussi longtemps que la charcuterie.

Déconseillé à la femme enceinte

Même après une bonne cuisson, la consommation de figatellu n'est pas recommandée aux femmes enceintes, restant une simple mesure de précaution.

Composition du figatellu

Le figatellu - figatelli au pluriel - est une saucisse fraîche réalisée avec un mélange d'abats, de bon gras, et du foie. Ces trois parties sont visibles lorsqu'on le tranche : les morceaux gélatineux blancs forment le gras, le rouge correspond au maigre des abats, et le foie est un peu plus foncé.

Foie

En corse, le foie se prononce fegatu (avec sa variante fecatu), à l'origine du nom du figatellu. c'est la partie essentielle de cette saucisse, sa teneur doit être suffisante pour assurer un authentique figatellu. Celui-ci n'étant pas inépuisable, la production de figatelli dépend avant tout de la quantité de foie qui sera utilisée dans chaque saucisse.

Gras

Le gras utilisé est un gras noble et mou qui doit être fondant, on le retrouve dans le ventre du cochon qui sert aussi à élaborer la panzetta. Le gras dur ou la couenne n'entrent pas dans la composition du figatellu.

Abats

C'est une partie un peu plus libre pour les charcutiers tant au niveau des proportions que des parties concernées. On trouve aussi bien du coeur, de la langue ou encore de la rate, que d'autres organes.

La préparation

Une fois le foie, le gras et les abats hachés et mélangés, on entre ensuite dans les secrets de famille, qui suivent des recettes parfois ancestrales, parfois innovantes. La préparation qui est ajoutée est un mélange de sel, de poivre, d'épices, mais aussi de vin avec des extraits d'ail pressés et filtrés. La préparation finale est ensuite envoyée dans des boyaux de porcs à l'aide d'une machine. Les figatelli peuvent ensuite prendre le chemin du fumage ou du séchage

Conservation du figatellu

Contrairement aux autres charcuteries, le figatellu ne se conserve pas plus de quelques semaines après sa fabrication. C'est la raison pour laquelle on en trouve pas en dehors des périodes de production qui ont lieu l'hiver quand les bêtes commencent à être abattues.

Recette avec du figatellu

A base de farine de châtaigne, la pulenta se marie très bien avec le figatellu cuit au feu de bois, à ce met peut s'ajouter du brocciu, de quoi faire le plein de calories pour affronter le froid hivernal. Si vous n'avez pas de farine de châtaigne, des lentilles avec des carottes, ou bien des haricots blancs feront parfaitement l'affaire.

Dans la même catégorie