vdcfr
Publié le 03/08/2017 | Edité il y a 3 mois
5/5 - 2 avis
Porcu nustrale
5
2
7
r5e8a079a3cdd9
14
vdc

Le cochon noir corse - Porcu Nustrale

Cochon corse de race porcu nustrale
Photo issue de l'élevage de Cuttoli

Reconnaissance de la race porcine corse en 2006

La cochon corse - proche du sanglier et dont les croisements ne sont pas rares - a été officiellement reconnu comme race porcine à part entière il y a un peu plus de 10 ans. Enraciné sur l'île depuis des siècles par un élevage traditionnel, le porc corse a été menacé par l'élevage industriel et le mélange avec d'autres cochons de race duroc, large white ou landrace.

A la fin des années 90, alors qu'il ne reste plus qu'une centaine de reproducteurs identifiés, des éleveurs se mobilisent contre cette disparition programmée et commencent à répertorier leurs bêtes par généalogie en gérant les accouplements et prenant garde à la consanguinité, dans l'optique de faire reconnaître la race insulaire. Dix années plus tard au début de l'année 2006, ce travail aboutit à l'appellation porcu nustrale comme cochons de race corse. La race est inscrite au Ligéral (Livres Généalogiques Collectifs des Races Locales de porcs) - organisme agréé par le Ministère de l’Agriculture - rejoignant ainsi 5 autres races porcines : Pie Noir du Pays Basque, Bayeux, Gascon, Cul Noir Limousin, Blanc de l’Ouest et désormais le porc Nustrale. Une première étape dans la reconnaissance de la race porcine insulaire, dont la sauvegarde dépend d'une attention permanente, leur nombre dépassant péniblement le millier d'individus.

Caractéristiques physiques du cochon corse

Le porc corse est un peu plus petit que ses congénères du continent, sa taille est de 60 à 65 cm avec une longueur de 1,15 m et sont poids peut atteindre 160 à 200 kg pour une truie, et 220 kg pour un verrat. Il porte un manteau noir plus ou moins foncé - porcu neru - avec un pelage court et le dos arrondi, qui rappellent un peu le porc gascon. La tête est allongée jusqu'au groin, les oreilles droites à l'horizontal pouvant être pendantes sur les yeux qu'on peine à voir. La queue est de taille moyenne formant un toupet. Habitué à vivre en liberté et en groupe dans des zones boisées évitant le maquis, le porc nustrale tolère la présence humaine qui le laisse imperturbable tant qu'il n'y a pas d'interaction. Une distance de sécurité doit toujours être maintenue en l'absence de l'éleveur.

Le caractère bruyant de l'animal en de nombreuses circonstances peut également surprendre, principalement lorsque les bêtes sont dans leur enclos.

Régime alimentaire

Les cochons des élevages ancestraux, étaient nourris essentiellement en montagne et avec des restes. La Corse restant une région principalement rurale, les cochons profitent d'une certaine liberté et continuent de se nourrir de glands ou de châtaignes en automne, ainsi que de toutes sortes de végétaux et racines dans les pâturages aux estives. A cette alimentation naturelle peut-être ajoutée en complément par les éleveurs des céréales comme l'orge, le blé, le maïs ou l'avoine. Les enclos sont réduits à de la terre témoignant du régime omnivore des suidés, le cochon ne laissant pas la moindre pousse sans l'arracher, ce qui fait de lui la meilleure des débroussailleuses.

Répartition géographique

Les élevages de cochons de race porcu nustrale se retrouvent essentiellement en Corse du Sud (excepté l'extrême sud et l'est) et plus particulièrement sur la partie occidentale. En Haute-Corse, on les retrouve aussi en Castagniccia, région de châtaigneraies et de forêt dense idéale pour leur élevage. La plupart des autres élevages comptent également des porcs de race corse, mais dans une moindre proportion sur leur cheptel.

Vidéo d'un élevage porcu nustrale

Les images de la vidéo proviennent de l'élevage d'Azzana

Dans la même catégorie