vdcfr
5/5 - 1 avis
Bastia
5
1
33
r607f64f855936
2
vdc

Bastia

Bastia, 45715 habitants  0 à 963 mètres 1938 hectares

Activités à découvrir

Randonnées Professionnels Aire de jeux

Lieux à visiter à Bastia

Ancienne capitale de Corse, Bastia est la seconde ville la plus peuplée de l'île après Ajaccio.

Capitale de Corse sous l'occupation génoise

Aujourd'hui la 2e ville la plus peuplée de Corse, Bastia tient son développement et la majeure partie de son histoire de l'occupation génoise qui jusqu'en 1768 lui réserva le statut de capitale de l'île, notamment pour son accès direct par la mer. Bâtie sur un promontoire rocheux au dessus des flots, la ville s'est construite et fortifiée à partir du XIVe siècle, avec sa Citadelle mentionnée en 1378.

Quand Cardo dominait la région

Les multiples invasions et incursions sur l'île avait amené les populations à quitter le littoral pour se réfugier dans les terres et sur les hauteurs. Or avant les génois, Bastia était une marine de Cardo, un village dynamique perché sur les hauteurs qui ne fut rattaché à la ville de Bastia qu'en 1844. Cardo conserve toutes les caractéristiques de village, avec ses maisons serrées les unes aux autres entre lesquelles se faufilent des ruelles escarpées par lesquelles on n'accède qu'à pieds, le tout avec une vue imprenable sur la mer, qui hier inquiétait, et aujourd'hui fascine.

Citadelle de Bastia - A Bastiglia

Citadelle Citadelle

La Citadelle de Bastia qui domine la mer tyrrhénienne - A Bastiglia - est probablement à l'origine du nom de la ville. Elle marque la naissance de la cité au XIVe siècle, sous l'impulsion des génois qui veulent alors créer un rempart aux attaques barbaresques, au même titre que les innombrables tours qui jonchent le littoral corse.

C'est l'un des sites les plus visités de Bastia, la Citadelle a été aménagée pour recevoir le public, avec des commerces et des restaurants, et notamment l'implantation du musée de Bastia situé à l'intérieur des murs de l'ancien palais des gouverneurs.

C'est aussi à l'intérieur des fortifications que se situe l'Eglise Sainte-Marie.

La Place Saint-Nicolas

Entre le boulevard Paoli et la zone d'embarquement des ferries, la Place Saint Nicolas s'étend de toute sa longueur sur une superficie équivalente à 3 stades de football, faisant d'elle l'une des places les plus grande de France.

Son nom provient d'une petite chapelle qui jouxtait un hôpital durant la domination pisane. Sources : ville de Bastia

Fontaine Venus de la Conque

La fontaine de la Venus de la Conque est située en haut de la rue César Campinchi sur les escaliers qui montent au théâtre de Bastia.

Les ports de Bastia

Port Vieux Port

Le vieux port

Surplombé par l'Eglise Saint Jean-Baptiste et son double clocher, le vieux port de Bastia est un haut-lieu touristique de la ville très souvent représenté en carte postale. Il est bordé de restaurants entre lesquels s'intercalent d'étroites ruelles qui remontent vers le centre ville et la place du marché.

Sa protection naturelle au creux d'une anse le place dans la ville. Autrefois port de pêche très actif, sa base nautique est aujourd'hui constituée de bateaux de pêche et de plaisance.

Le port de commerce

Port de commerce

Le port de commerce est un atout majeur de la ville, constamment en activité, il voit transiter chaque année selon la capitainerie du port de commerce de Bastia près de 2,5 millions de passagers, 1 million de véhicules, et 2700 escales.

Il fait face à la Place Saint-Nicolas et à l'Eglise Notre Dame de Lourdes et est visible de suite en sortant du tunnel de Bastia.

Le port de Toga

Le port de Toga est un port de plaisance excentré de la ville au nord, il marque la limite avec Ville di Pietrabugno.

Promenade et baignade à Bastia et ses alentours

Du Spassimare à l'Aldilonda

Sites Aldilonda

Le Spassimare est un espace sécurisé pour piétons et promeneurs qui longe le front de mer de la sortie sud du tunnel de Bastia à la plage de l'Arinella. Il mesure 2 km et fut réalisé en 2017.

Passerelle au-dessus de la mer, l'Aldilonda permet de contourner les rochers de la citadelle pour relier le vieux port de Bastia au Spassimare. Un projet réalisé en 2020 pour le plus grand bonheur des promeneurs et sportifs, qui peuvent rejoindre le Spassimare sur le front de mer jusqu'à l'Arinella, passant ainsi de la ville à la plage à pieds, à vélo ou en rollers.

L'Aldilonda mesure environ 200 mètres, et a été ouverte en décembre 2020, le projet est apporte une nouvelle dimension au Spassimare, pour offrir pleinement aux Bastias l'accès à leur plus grande plage, sans recours à la voiture.

Plage de l'Arinella

Plage Arinella

Au sud de Bastia, la plage de l'Arinella est la seule plage de Bastia si on excepte la toute petite crique de Saint Joseph (Ficaghjola) à la sortie sud du Tunnel de Bastia. L'Arinella s'étend sur près de 1,5 km de sable et comporte de nombreux points de stationnement, un espace de jeux pour enfants ainsi qu'une base nautique.

L'été, restaurant et petites restauration s'ajoutent aux animations et activités du bord de mer.

Eglises et monuments religieux de Bastia

Eglise Sainte Marie

Eglise Sainte Marie

Construite en l'an 1495, l'Eglise Sainte-Marie sera choisie comme cathédrale de Bastia un siècle plus tard en 1590 par l'évêque d'Aleria Mgr Alexandre Sauli ce qui entraînera une reconstruction de l'édifice entre 1604 et 1620. La façade a quant à elle été le fruit du travail d'artisans génois 50 ans plus tard. L'Eglise Sainte-Marie est classée monument historique depuis l'an 2000.

Située à l'intérieur des murs de la Citadelle, elle fait 45 mètres de long pour 24 mètres de large et 17 mètres de hauteur. Elle est séparée par une étroite ruelle de l'ancien couvent Sainte-Claire.

Eglise Saint Jean-Baptiste

Eglise Saint Jean-Baptiste

Classée monument historique, l'Eglise Saint Jean-Baptiste est un des symboles de la ville. Elle a été bâtie en 1583 puis agrandie un siècle plus tard.

Un des meilleurs angles de vue est sur le vieux port, elle reste en partie cachée par les habitations au dessus desquelles s'élèvent les deux clochers au dessus des toits et le haut du fronton qui porte l'inscription :

D.O.M. Sub Invoc.S. Joannis Baptistae Patroni Principalis Civitatis
Au Dieu tout puissant et très grand, sous l'invocation de Saint Jean-Baptiste, Saint Patron de la Ville

Eglise de la Conception

Fondée en 1611, l'Eglise de la Conception se situe en centre ville à quelques rues de la place du marché.

Notre Dame de Lourdes

Eglise Notre Dame de Lourdes

A quelques mètres au dessus de la mer, Notre Dame de Lourdes accueille chaque jours les passagers des ferries qui depuis le port de commerce voit le vieil édifice grisonnant et son clocher pointu.

Église Saint-Etienne de Cardo

C'est la dernière Eglise à avoir été bâtie sur la commune, en 1838 à Cardo, juste avant le rattachement du village à Bastia.

Couvent Sainte-Claire

Construit en 1600 sur deux étages et d'une superficie de 940 m², l'ancien Couvent Sainte-Claire (ou Couvent des Clarisses) se situe juste à côte de l'Eglise Sainte-Marie à l'intérieur des remparts de la citadelle. Il était sous l'ordre des Pauvres Dames, fondé par Claire d'Assise en 1212 sur le modèle franciscain qui invite à une vie de pauvreté, faite de privation pour suivre le modèle du Christ.

Les religieuses au nombre d'environ 60 soeurs, dont la règle ne les cloisonnait pas au couvent, s'interdisaient d'elles mêmes de sortir, faisant inscrire dans la pierre de la première marche du couvent :

"Lasciate ogni speranza voi ch'entrate" qui en corse signifie : "Abandonnez tout espoir, vous qui entrez"

Tous les 11 août, à la Sainte Claire, le gouverneur de Corse prenait part à un repas au couvent, faisant partie des rares hommes à être autorisé d'entrer en contact avec les religieuses.

Réhabilité en camp militaire puis en prison

La révolution jacobine entraîne la fermeture du couvent qui sera utilisé comme camp militaire, puis en maison d'arrêt en 1818. Les fenêtres de l'ancien couvent sont condamnées, et la structure réhabilitée pour devenir une prison qui fonctionnera jusqu'en 1993, avant que la prison de Borgo ne prenne le relais.

L'ancien couvent est aujourd'hui désaffecté, et a été privatisé en 2002 pour un projet qui devait le transformer en hôtel de luxe, mais dont les travaux n'ont à ce jour jamais été commencés.

Photos de Bastia

Vieilles photos de Bastia