vdcfr
Montagne
Meria
Publié le 21/10/2017 | Actualisé il y a 1 jour

Caracu - Le hameau abandonné de Meria

2.5 km - 1h20 - Altitude de 136 à 193m - Dénivelé : 115m - Difficulté : 1/5
Village caracu
Acces village caracuRandonnee caracuIle de capraiaVillage abandonne caracuPremiere maison en ruine caracuMaison en ruineMaison en ruine caracuMaison abandonnee corseMaison abandonneeRuines caracuVillage abandonne meriaVillage abandonne corseMaison tombant en ruineRuines de caracuVestiges de caracuAncien four a painAncienne pierre meuliereVillage abandonne cap corseVillages abandonne meriaVillage en ruine a meriaSentier caracuChene liegeRandonnee corse

Village abandonné depuis 1925

Faisant partie de ces villages fantômes corses qui suscitent l'intérêt des visiteurs, le village ou hameau abandonné de Caracu est constitué d'une vingtaine de maisons ainsi qu'une ancienne Chapelle (Saint Sébastien), des édifices pour la plupart encore debout, mais dont l'état de délabrement rend les accès dangereux. Si la plupart des toitures sont tombées, certains murs n'ont rien à envier à la tour de Pise, et menacent de s'abattre au sol à tout moment. La prudence est de rigueur.

Caracu est situé dans la commune de Meria sur le versant Est du Cap Corse. Sa situation isolée dans le maquis avec un sentier pédestre pour seul accès.

La marche pour se rendre au hameau de Caracu ne représente pas de difficulté importante. Le sentier est bien entretenu, on s'y avance au milieu du maquis entre arbousiers, bruyère et chênes lièges avec quelques points de vue sur la mer et notamment l'île de Capraia.

Autres hameaux abandonnés de la région

Le hameau de Caracu n'est pas un cas isolé dans cette région du Cap. Avec lui, d'autres hameaux composaient la commune de Meria, comme les hameaux de Pastina, Muracce, Murteta, détruits suite à des razzias barbaresques au XVIIe siècle.

Ancien village de Mineurs

Commune d'à peine 100 habitants, Meria comptait 10 fois plus d'habitants au 19e siècle, une époque où l'on comptait de nombreux mineurs qui exploitaient l'antimoine de la région.

Gisements d'antimoine

Avec les communes de Ersa et Luri, et notamment le filon de Castello, le village de Meria était connu pour ses gisements d'antimoine, un minerai toxique utilisé pour des alliages avec l'arsenic pour durcir des métaux lourds comme le plomb. A l'instar de l'amiante sur la façade Ouest du Cap Corse, les mines d'antimoine de l'île ont contribué à faire de la France le premier producteur mondial d'antimoine à la fin du 19e siècle.

Les mines d'antimoine ont dynamisé la région pendant plus de soixante ans, avant que la première guerre mondiale n'y mette un terme. L'arrêt de ces exploitations minières a provoqué une chute de la population aujourd'hui visible à travers ces anciens villages de mineurs, devenus aujourd'hui des hameaux en état de ruine.

Carte IGN et dénivelé de la randonnée

Cartes générées par VisoRando.com

Itinéraire à partir de :

Autres randonnées dans la région