vdcfr
Publié le 21/03/2019 | Edité il y a 11 mois
5/5 - 1 avis
Sainte Lucie
5
1
38
r5e4c2e03f0fd4
13
vdc

Sainte Lucie en Corse - Santa Lucia

Portrait de Sainte Lucie de Syracuse

Lucie de Syracuse ou Sainte Lucie

Sainte Lucie, appelée aussi Lucie de Syracuse, est née vers 283 après Jésus-Christ dans la ville de Syracuse en Italie, une cité portuaire du sud-est de la Sicile. Elle est morte en martyre sous le règne de Dioclétien, âgée d'à peine vingt ans (303 ou 304).

Influence de Sainte Agathe de Catane

Issue d'une noble et riche famille, Lucie de Syracuse a perdu son père lorsqu'elle avait 5 ans, alors que sa mère Eutychia (prénom d'origine grecque) tomba gravement malade quelques années après. Pour obtenir sa guérison, Lucie de Syracuse pris sa mère pour un pèlerinage jusqu'au tombeau de Sainte Agathe, une sainte chrétienne, vierge et morte en martyre en 251 après Jésus-Christ dans la ville de Catania située environ 60 km plus au nord.

Guérison d'Eutychia

Suite à sa prière, Sainte Agathe serait apparue la nuit suivante à Lucie de Syracuse en lui déclarant : « Vierge Lucie, ma sœur, pourquoi viens-tu me demander ce que tu pourras bientôt accorder toi-même à ta mère ? Comme j'ai été établie gardienne de la ville de Catania, tu seras établie gardienne de la ville de Syracuse. ». Le lendemain, Eutychia recouvra sa santé et Lucie fit la promesse de se consacrer aux plus démunis et de céder tout son héritage aux plus pauvres.

Le martyre de Lucie de Syracuse

Lucie de Syracuse qui avait fait voeux de chasteté dans son enfance, rompit les fiançailles avec l'homme à qui elle fut promise par sa mère pour se consacrer aux pauvres, ce dernier furieux la dénonça comme chrétienne aux autorités romaines. Elle fut arrêtée et torturée sans jamais renier sa foi et donc condamnée à mort. Sur le bûcher, Sainte Lucie chantant toujours les louanges du Christ fut transpercée à la gorge par une épée, un prêtre vint lui apporter la communion juste avant qu'elle ne rende l'âme.

L'oeil de Sainte-Lucie - Croyances populaires

Les sources sur la vie de Lucie de Syracuse indiquent qu'elle a eu les yeux arrachés durant son martyre. La légende dit qu'elle se les serait arrachés elle-même pour décourager son fiancé et tout autre prétendant, une autre dit que ses yeux étaient si beaux que son bourreau ne pouvant les regarder les lui fit arracher avant son martyre, que Dieu lui aurait rendu la nuit suivante. C'est la raison pour laquelle ses portraits la représentent souvent avec deux yeux dans une coupelle.

De ces récits sont nées des croyances populaires sur tout le pourtour Méditerranéen comme en Corse avec des bijoux représentant l'oeil de Sainte Lucie comme porte bonheur notamment pour éloigner le mauvais oeil - l'ochju.

La fin des persécutions romaines

L'empereur romain Constantin a mis un terme aux persécutions des chrétiens dans l'empire romain par l'édit de Milan en 313, soit peu de temps après la mort de Lucie de Syracuse, dont la foi aurait pu être vécue librement sous le nouvel empire. Son destin fut autre et Lucie de Syracuse est entrée dans la mémoire des chrétiens comme une martyre aujourd'hui élevée au rang de Sainte par l'Eglise Catholique.

Sainte Patronne en Corse

Sainte Lucie est la Sainte-Patronne de la ville de Syracuse, et son influence a traversé la mer puisque plusieurs villages corses sont placés sous sa protection : Ville di Pietrabugno, Sainte Lucie de Tallano (Santa Lucia di Tallà), Santa Lucia di Mercurio, Santa Lucia di Moriani avec des églises et chapelles consacrées à Sainte Lucie marqueur de l'influence italienne en Corse puisque à contrario, peu d'édifices religieux lui sont dédiés dans les différentes régions de France excepté le sud où les pêcheurs de Marseille gardaient un oeil de Sainte Lucie dans le porte monnaie pour la prospérité.

Lieu de pèlerinage à Prezzuna

La chapelle Sainte-Lucie à Prezzuna sur la commune de Galéria était et reste encore un lieu de haute dévotion à Sainte Lucie. Les habitants et bergers de la vallée affluaient chaque année à la procession du 13 décembre pour célébrer la Sainte-Lucie. Ils venaient parfois de très loin, à pieds et à jeun, comme pour faire acte de pénitence et expier leurs péchés. Certains ont témoigné de guérisons miraculeuses attribuées à Sainte-Lucie.

Par ailleurs, la plupart des églises insulaires renferment en leur sein une statue de Sainte Lucie.

Sainte Lucie célébrée le 13 décembre

Dans l'ancien calendrier avant la réforme du Pape Grégoire, la Sainte Lucie tombait 10 jours après soit aux alentours du solstice d'hiver, d'où le dicton corse « à la Santa Lucia, u soli faci un saltu di gallina » (à la Sainte Lucie, le soleil fait un saut de poule).

Une date qui marquait aussi le début de l'abattage des cochons commençant une nouvelle saison pour la charcuterie.

Dans la même catégorie