vdcfr
Publié le 13/02/2020 | Edité il y a 1 mois
5/5 - 1 avis
Sant'Alesiu
5
1
43
r5e879bf52b5c9
13
vdc

Alexis de Rome, figure sainte du christianisme ancien

Les origines d'Alexis de Rome

Saint Alexius

Saint Alexius aussi nommé Alexis d'Edesse ou encore l'Homme de Dieu, est a vécu au cours du IV et Ve siècle et mort aux alentours de l'an 411. Le choix de vie de ce noble romain devenu mendiant, est à l'origine de la ferveur qui l'entoure dans le monde chrétien à l'Orient comme à l'Occident où il est célébré respectivement le 17 mars chez les Orthodoxes et le 17 juillet chez les Catholiques.

Alexis de Rome est le fils du sénateur Euphémien et de Aglaïs, noble romaine, ses parents doté d'une grande piété organisent ses fiançailles avec une jeune fille vertueuse du nom d'Olympie. C'est alors que le jeune noble à l'avenir semblant tout tracé va soudainement disparaître.

Le renoncement aux choses du monde

A l'abri des difficultés de son temps, et pouvant jouir des privilèges que lui conférait l'aristocratie, Alexis de Rome décide de partir sans dire mot à ses parents, prenant seulement le soin de demander à sa promise l'annulation de leur mariage, il lui demande également de ne pas le suivre.

La figure d'Olympie

La position particulière d'Olympie, épouse considérée modèle jusqu'à l'abandon, inspirera le dramaturge littéraire Nicolas Mary Desfontaines au XVIIe siècle dont le livre Saint Alexis ou l’Illustre Olympie est toujours publié.

Pèlerinage vers l'orient

Alexius part ainsi en pèlerinage vers l'Orient jusqu'à la ville d'Edesse, se défaisant de son identité, il vend tout ce qui lui appartient pour donner aux pauvres avant de se faire lui même mendiant sous le porche d'une Eglise, dévoué à la Vierge Marie.

Cet sorte d'exil représente un renoncement à la fois matériel, à son identité de noble, et à ses sentiments, pour une élévation spirituelle à travers une vie de pauvreté dans la solitude et l'indifférence. Menant 17 ans durant, une vie de misère, il sera reconnu par un membre d'Eglise et divulguera son histoire qui attirera alors une foule pieuse autour de lui, avant de chercher à rejoindre Tarse sur les traces de Saint Paul pour continuer une vie d'humilité.

Le retour à Rome

Quand il rentre à Rome après 17 années d'absence et les traits vieilli par une vie de mendicité, personne ne le reconnait, il se réfugie alors sous l'escalier du palais de ses parents parmi les pauvres pendant encore autant d'années durant lesquelles il sera l'objet de raillerie de la part du personnel qui, autrefois, était à son service.

Sentant la mort approcher, c'est alors qu'il aurait entrepris d'écrire avec peu de mots, le récit de sa vie.

Sa fête retirée du calendrier

Histoire originelle, romancée, ou fiction pour certains, le message qu'inspire l'hagiographie de Sant Alexius, (Sant'Alesiu en Corse et Sant Alessio en Italie), a été une source d'inspiration chez les chrétiens à travers les siècles. Très populaire aux alentours du Xe siècle, sa vie suivant le modèle du Christ possède néanmoins la particularité que Saint Alexis de Rome n'est pas mort en martyre, ce qui dans l'esprit du 17e siècle est un gage de sainteté important.

Si aujourd'hui le culte a perdu de sa popularité et sa fête retirée du calendrier liturgique romain à la réforme en 1969, il demeure toujours dans certaines traditions comme c'est le cas pour le village de Valle d'Alesani qui depuis mille ans déjà, est sous la protection de Sant'Alesiu avec une procession qui monte à la chapelle éponyme chaque 17 juillet.

Sources, Wikipedia, Bernard Dompnier et Jean-Marie Le Gall, « Saint Alexis dans la piété et la spiritualité des XVIIe et XVIIIe siècles », Mélanges de l’École française de Rome - Italie et Méditerranée modernes et contemporaines

Dans la même catégorie