vdcfr

Découvrir le métier d'ébéniste

5/5 - 1 avis
Métier d'ébéniste
5
1
22
r6620dad8d8e90
14
vdc
Publié le 24/10/2017 | Edité il y a 11 mois
Métier d'ébéniste

Le métier d'ébéniste est apparu il y a à peine plus de 300 ans, c'est un artisan qui travaille le bois et par la suite d'autres matériaux en vue d'apporter une touche artistique aux meubles et objets d'époque qui passent entre ses mains. La racine du mot fait référence à l'ébène, un bois exotique.

La naissance de l'ébénisterie

Le métier d'ébéniste remonte au Moyen-Âge, on parlait alors de menuisiers en ébène. Ce n'est qu'au cours du XVIIe siècle qu'est introduit le nom d'ébéniste en France, ces artisans du mobilier aux techniques empruntées à l'Italie un siècle plus tôt sous l'âge d'or de la marqueterie.

L'ébène, à l'origine du nom

Le métier d'ébéniste tire son nom de l'ébène, il s'agit du duramen aux essences de bois exotiques, dont les propriétés et sa couleur foncée, faisaient qu'on l'employait à l'origine pour réaliser des échiquiers ou des damiers. Aujourd'hui on parle surtout de bois pouvant être aussi bien exotiques qu'endémiques, en fonction des teintes souhaitées et de la nature des meubles.

Le travail de l'ébéniste

L'ébéniste complémente le métier de la menuiserie par le côté artistique, doté d'un certain raffinement. Il agit sur l'ornement et la décoration de meubles d'époque en particulier, mais aussi de chaises, fauteuils, et autres antiquités comme des cadres de tableaux, ou de miroirs, et tout autre assemblage en bois, voir en métal comme pour certains cadres de miroir par exemple.

La restauration de meubles

L'ébéniste est en parallèle un historien de l'art mobilier, possédant une connaissance accrue de la nature et la structure des meubles variant en fonction des époques.

Son travail de restauration vise à reproduire l'aspect d'origine d'un objet, employant parfois des techniques ancestrales.

Entre ses mains, passe toute sorte de meubles : armoires, commodes, secrétaires, scribans, bibliothèques, cabinets, guéridons, coiffeuses. Des meubles en noyer, acajou, palissandre, châtaignier et autres essences, datant du XVI siècle jusqu'à nos jours.

L'ébéniste est souvent appelé pour de la restauration de mobilier d'époque, cela dit il travaille également sur du mobilier contemporain.

Le travail d'un artisan ébéniste regroupe un ensemble de techniques bien distinctes dont les principales sont :

Le placage

Le placage consiste à coller sur un meuble, des feuilles de bois noble afin de lui appliquer un revêtement plus précieux. Cela permet d'utiliser un bâti moins onéreux aux propriétés liées à la structure et la solidité, tout en donnant une apparence de valeur. C'est le principe qu'un bijou plaqué or, sa nature est par exemple en cuivre pour réduire le coût, et le revêtement est en or pour l'apparence.

Sculpture

L'ébéniste n'est pas un sculpteur sur bois, mais il est apte à reproduire certains éléments manquants ou abîmés sur du mobilier ancien, et possède les outils lui permettant de réaliser ce travail.

Le Vernissage

Lorsqu'un élément est manquant ou détérioré, nécessitant une réfection, une problématique que rencontre un ébéniste lors d'une restauration de mobilier est de trouver une pièce en bois (ou en métal) destinée à combler cette partie manquante. Or le bois vieilli et il n'est pas toujours évident d'obtenir une teintes identiques. Par le biais de différentes techniques, le vernissage permet de faire épouser le nouvel élément à son meuble hôte.

La dorure

Sur bois ou sur métal, l'ébéniste peut avoir recours à la dorure suivant l'objet qu'il travaille. Effectivement, certains meubles comme des commodes, coiffeuses, possèdent en partie un revêtement en plaqué or, tout comme des cadres de miroirs. En cas de restauration sur une de ces parties, l'ébéniste utilise ce que l'on appelle la feuille d'or.

En résumé

L'ébénisterie est en quelque sorte une extension du métier de la menuiserie. Il apporte une touche artistique et raffinée au mobilier, qu'il peut créer lui même en tant que menuisier. Une fois le bâti réalisé, il entre alors dans son rôle d'ébéniste au sens propre, que comprend notamment le placage et tout un tas d'autres fonction annexes : sculpteur, doreur, vernisseur.