vdcfr
Publié le 06/08/2018 | Edité il y a 11 mois
5/5 - 1 avis
Distillation, fonctionnement
5
1
35
r5da84896933be
14
vdc

Distillation, fonctionnement

La conservation des matières organiques

Pour s'affranchir de la contrainte saisonnière, permettre de faire des provisions ou du transport, la problématique de la conservation des matières organiques (animales ou végétales) a donné lieu à diverses techniques qui permettent de retarder la décomposition de celles-ci, dans laquelle l'eau contenue joue un rôle majeur. Le sel pour certains aliments, le sucre pour d'autres, la réfrigération pour freiner ou la congélation qui cristallise l'eau contenue dans la matière et fige la prolifération de bactéries, la déshydratation, le séchage, la mise sous vide et bien d'autres techniques de conservation existent aujourd'hui.

Conserver les vertus végétales

Pour un végétal, lorsqu'on cueille une plante, ses propriétés et son aspect se dégradent rapidement parfois en quelques minutes. Coupée de ses racines qui l'alimentent en nutriments et en eau dont elle a besoin pour la photosynthèse, elle se dessèche et sa matière organique devient matière morte. Sous une forte chaleur, le changement est d'autant plus rapide, alors que sous l'action du froid, l'eau est mieux retenue et le flétrissement est retardé.

La distillation née de la volonté de conserver des principes actifs végétaux sous forme liquide que l'on retrouve dans la civilisation babylonienne, égyptienne et chinoise.

A l'origine, le parfum

L'extraction des substances végétales remonte probablement à l'élaboration des parfums il y a 4000 ans environ par des techniques ancestrales qui ont donné lieu à la distillation telle qu'on la pratique aujourd'hui.

Principe de distillation

Le principe de distillation est simple, il s'agit de faire chauffer des végétaux prélevés afin d'obtenir leurs principes actifs par évaporation, puis recueillir par liquéfaction l'extrait liquide. Les molécules sont sensibles à la température de chauffe et leur extraction commence à une température précise selon le principe de volatilité, ce qui permet de séparer les substances par palier de chauffe.

Les extraits de végétaux à distiller peuvent concerner la plante intégrale, ou une partie définie : fleur, tige, feuilles, racines.

Alambic

Le mot alambic vient de l'arabe qui lui même a été emprunté au grec "ambix" qui signifie : vase. C'est un appareil en verre ou en cuivre, qu'on retrouve dans différentes tailles adaptées aux différents besoins, et doté de trois composants principaux reliés entre eux :

  • Chaudière : contenant dans lequel sont déposés les extraits de plantes et l'eau qui va être chauffée pour extraire les substances
  • Col de cygne : tube qui relie la chaudière pour acheminer les substances vers le serpentin
  • Serpentin : tube en spirale plongé qui peut-être dans un contenant d'eau froide pour liquéfier la vapeur
  • Essencier : contenant qui recueille les substances liquéfiées

Qu'obtient-t-on d'autre par distillation?

Le parfum, les huiles essentielles, l'hydrolat ne sont pas les seules résultantes obtenues par distillation. Le procédé permet aussi d'obtenir l'eau de vie. La technique est aussi utilisée dans le traitement du pétrole, comme procédé de séparation des gaz (butane, propane), ou pour obtenir du carburant comme l'essence.

Dans la même catégorie