vdcfr

Appellations AOC, AOP, IGP : définitions et différences

5/5 - 1 avis
6
r61724ca570efc
14
vdc
Publié le 03/08/2017 | Edité il y a 8 mois
AOC, AOP, IGP

AOC - AOP - Histoire et définitions

Appellation d'origine contrôléeL'AOC est un label français apparut au milieu du siècle dernier. Il a été créé dans le but d'enrayer le phénomène de contre-façons qui touchaient les domaines viticoles à l'entre deux guerres, avec notamment en cause, des vins dont le raisin provenait de régions voisines.
Appellation d'origine protégéeL'AOP est un label européen, il fut créé en 1992 par l'union européenne avec deux autres labels (IGP, STG) dans le but de porter au plan européen, des labels jusque là nationaux. Dans le cas français, les produits AOC deviennent automatiquement soit AOP soit IGP.

L'AOP : équivalent européen de l'AOC

Les appellations AOC et AOP sont de même nature à la différence près que l'AOC est un label français, alors que l'AOP est son équivalent européen. On peut les confondre, leur principale différence se résumant à un reconnaissance géographique (et une lettre).

Ce label est une certification sur l'origine d'un produit, sa production et sa transformation qui sont normalisées selon des données établies par le cahier des charges.

L'AOP regroupe des labels européens

  • Logo Appellation d'origine protégée
  • Denominazione d'origine protetta
  • Denominaciòn d'origen protegida
  • Protected designation of origin logo

L'objectif des labels européens est de fédérer des labels équivalents - issus des divers pays membres de l'Union Européenne - sous une certification internationale, pour favoriser notamment le marché à l'exportation.

Dénomination dans les autres pays de l'AOP

Certains pays comme la France, l'Italie ou le Portugal employaient pour qualifier l'origine des produits, le terme contrôlée (AOC, DOC : Denominazione di origine controllata / Denominação de Origem Controlada), d'autres comme l'Espagne ou l'Allemagne le terme qualifiée (DOC : Denominación de Origen Calificada, QbA : Qualitätswein bestimmter Anbaugebiete), et enfin le terme protégée comme en Angleterre (PDO : Protected Designation of Origin). Le choix s'est porté sur ce dernier terme protected, ce qui explique la cohabitation des deux labels AOC/AOP contrairement au label rouge passé de français à européen de façon transparente.

Des nations européennes qui partagent donc un même logo représentant - semble-t-il - un champ cultivé, avec des dénominations inscrites dans la langue du pays respectif et une variance de couleur, rouge pour l'AOP, bleu pour l'IGP.

Logo Indication d'origine protégée

Un mot sur l'IGP

L'IGP est moins restrictif que l'AOP et se concentre principalement sur la zone géographique. Pour bien distinguer les deux appellations, il faut retenir que l'AOP impose que la production, la transformation et l’élaboration soient soumises aux contraintes de la zone géographique et réalisées selon un savoir-faire défini. L'IGP impose qu'une seule de ces 3 étapes, généralement la transformation, soit réalisée dans la zone géographique concernée, avec des différences à noter pour le vin.

Processus d'obtention du label AOC / AOP

L'AOP est un label qui certifie le respect d'un cahier des charges établi par un collectif de producteurs. Le cahier des charges varie donc d'un produit à l'autre, il diffère naturellement d'un jambon à un fromage, mais aussi entre deux fromages d'une même région. Certains sont très souples, d'autres beaucoup plus contraignants.

La demande d'une nouvelle certification AOP est une initiative collective. Il s'agit d'une demande d'un certain nombre de producteurs souhaitant mettre en avant un savoir-faire sur un territoire donné. Ces derniers doivent composer un dossier comportant divers critères (nom du produit, description, zone géographique, ...) et le transmettre à l'INAO, qui en cas d'obtention du label AOC, transmet ensuite la demande à la commission de Bruxelles pour le label AOP.

Consulter le cahier des charges d'un produit AOC / AOP

Les cahiers des charges AOC / AOP de produits alimentaires français sont mis à disposition du public par l'INAO sur le site du gouvernement. Pour les trouver simplement, une requête sur votre moteur de recherche en entrant : "cahier des charges [produit] aoc" vous proposera dans les 2 premiers résultats, le document PDF à consulter.

Les labels ont un coût

Toutes les certifications y compris BIO engagent des frais pour les producteurs qui en bénéficient. Ces coûts servent notamment à financer les audits qui permettent de conserver ces labels. Un investissement qui même s'il permet d'augmenter ses prix, peut malgré tout être un frein pour des petits producteurs qui font de la qualité, mais qui n'ont pas forcément les moyens de passer en AOP, ou qui ne souhaitent pas changer un mode de production traditionnel en suivant rigoureusement à la lettre des étapes d'élaboration qui ont toujours comporté des nuances d'un producteur à un autre.

Intérêt des labels AOP

Ces labels ont été créés pour assurer au consommateur non-initié et qui ne dispose d'aucune information sur le producteur autre que l'étiquette, que le produit qu'il tient est de qualité, de terroir, et réalisé selon sa tradition.

AOP en toute circonstance?

Il faut savoir premièrement que le label AOP ne couvre pas toutes les productions alimentaires traditionnelles. Dans certains cas lorsqu'il existe, un détail empêche de l'obtenir, c'est notamment le cas pour la charcuterie corse qui nécessite par exemple un élevage de race corse pour prétendre à de la charcuterie corse AOC/AOP.

Pour les autres, prenons l'exemple d'un fromage de type Emmental qui est originaire de Suisse. Passons sur les produits industriels qu'on trouve en grande surface, et concentrons nous sur des fromages à l'allure plus traditionnelle qu'on peut trouver par exemple dans une épicerie spécialisée. Comme tout le monde n'a pas la chance de connaître des petits producteurs en Suisse (ou en Allemagne), la meilleure garantie que le produit soit authentique, est qu'il soit labellisé AOP. Pour autant, si vous êtes assurés que votre épicerie ne sélectionne que des produits de qualité, vous pouvez passez outre le label, et faire confiance à votre commerçant qui connait ses fournisseurs, leur localisation et sera apte à vous renseigner sur leur travail.

Quid des appellations AB, Label rouge

D'autres labels, comme le label rouge, ou le label d'agriculture biologique (AB) conservent leur appellation, mais passent également sous la coupe de l'Union Européenne.

Les règles d'obtention du label rouge et du label d'agriculture biologique ont été assouplies lors de leur passage sous l'autorité européenne, pouvant par exemple comporter des traces d'OGM. Le BIO (AB) français reste la meilleure garantie par rapport au label rouge et aux autres labels concernant l'utilisation de pesticides, d'OGM, bien que la réglementation le rende plus permissif, on trouve au cas par cas des producteurs qui conservent une éthique irréprochable.

Un mot sur le label STG

Un 4e label européen existe sous le sigle de STG - Spécialité Traditionnelle Garantie - et permet de garantir une composition traditionnelle dans des proportions précises, sans rapport avec une origine géographique.