vdcfr
  1. Agenda
  2. Culture
  3. Michel Onfray
Publié le 29/11/2019 | Edité il y a 4 mois
5/5 - 1 avis
Michel Onfray
5
1
45
r5e8bfa94100e3
17
vdc

Michel Onfray à Sartène, 1ère université populaire en Corse

Du Mercredi 27 Novembre 2019 à 17h00 au Jeudi 28 Novembre 2019 à 22h00 | Terminé il y a 4 mois

Université populaire nomade à Sartène

Le mercredi 27 et jeudi 28 novembre s'est déroulée la première université populaire de Corse au sein du Musée Départemental de Préhistoire et d'archéologie de Sartène avec le philosophe et intellectuel français, Michel Onfray.

Alors que la première journée était consacrée à l'université populaire, la seconde sera tournée vers la présentation de son ouvrage : Sagesse : Savoir vivre au pied d'un volcan.

Portrait du philosophe

Michel Onfray est considéré comme l'un des plus célèbres philosophes français contemporains, c'est aussi un essayiste et intellectuel des plus lus et des plus traduits dans le monde. Sa notoriété se mesure à son auditoire populaire et au succès de ses livres. Qu'importe qu'on n'ait pas étudié Nietzsche, Diogène, Proudhon ou Camus, Michel Onfray rend accessible la philosophie à tous.

Esprit qui se veut libre et indépendant, le philosophe porte un regard critique sur la politique de son temps ayant provoqué de son avis un évincement du service public par l'arrêt des diffusions de l'université populaire de Caen dont les téléchargements de podcasts se comptaient en millions. De cette déception lui est venue l'idée de créer son propre média avec la Web TV Michel Onfray.

Ses origines modestes

Issu d'une famille de métropole - sa mère est femme de ménage et son père ouvrier - qu'il évoque parfois, il admire ses parents pour les valeurs qu'ils incarnent et leur dignité d'homme et de femme dans leur condition sociale. Michel Onfray rappelle souvent ce qu'il doit au système scolaire qui donne accès à l'éducation à tous quelque soit le statut social. Sa célébrité ne défait pas ses racines qui restent ancrées à sa personne et le pare d'une humilité de chaque instant face au monde et face aux personnes qu'il rencontre, touchant un public des plus hétéroclites.

Michel Onfray reste humble dans sa pensée malgré sa notoriété publique, gardant à l'image son père qu'il honore par ses mots à chaque fois qu'il y fait allusion. Sa satisfaction réside dans le partage intelligent du savoir et des connaissances, un partage au sens propre, désintéressé, presque chrétien pourrait-on dire. Ses universités populaires, hier de Caen, aujourd'hui nomades sont libres, gratuites. Sa Web TV est accessible à presque tous pour 4 euros par mois et qui servent à rémunérer les techniciens de son site et son application.

Un acharné du travail

Comme l'atteste le nombre de ses ouvrages (plus de 110), Michel Onfray ne cesse de laisser glisser sa plume sur le papier, ou plus probablement de pianoter sur son clavier. Ne connaissant ni week-end, ni vacances, ni jour férié, il travaille chaque jour sans distinction ressentant le besoin permanent de comprendre, découvrir, et appréhender le monde dont il livre ses ressentis.

Où se positionne Michel Onfray?

Si on lui demandait "d'où tu parles", probablement répondrait-il "de chez moi". Le qualifier, on le peut puisqu'il se qualifie lui même, mais le ranger dans une case pour le cantonner à celle-ci s'avérerait en revanche périlleux. Pour le définir, mieux vaut le laisser le faire lui même tout en nuançant par des "oui mais", pour éviter le "en même temps" dont il se distingue.

Michel Onfray se définit comme libertaire, d'une sensibilité anarchiste proudhonienne. Athée, il l'est sans conteste, son ouvrage intitulé "Traité d'athéologie" est un regard critique sur les religions, et principalement les trois religions monothéistes. Son absence de conviction religieuse n'en fait pas pour autant un anti clérical fermé. Sa vision parfois cinglante de la religion ne l'empêche pas non plus de trouver honorables et respectables les croyants qui sont dignes de la foi qu'ils avancent. Ainsi, le philosophe normand porte du crédit à ceux qui restent cohérents, et gardent chevillées au corps, les vertus dont ils se réclament.

Onfray se sent orphelin d'une gauche disparue selon lui sous Mitterrand, et qu'il regrette. Le situer politiquement serait hasardeux. Il ne se réclame d'aucun parti, ne vote plus, et se définit par des valeurs plus que par la couleur d'une politique caméléon, invitant à s'enrichir des bonnes inspirations sans se préoccuper d'où elles viennent, du moment qu'elles paraissent justes.

Le lien d'attache entre Michel Onfray et la Corse

Michel Onfray n'a pas de grand père ou d'arrière oncle corse qui le relierait à l'île, ses origines sont plutôt vikings, comme dans le Niolu remarque. Il ressent pourtant l'importance des spécificités culturelles.

Sa venue était attendue avec un certain enthousiasme. C'est aussi que Michel Onfray se réclame du girondisme en opposition au jacobinisme. En d'autres termes, il est un militant de la décentralisation du pouvoir qu'il considère trop concentré sur Paris. Le mouvement girondin faisant référence à une sensibilité politique portée durant la révolution et selon laquelle les départements devaient être sur un pied d'égalité. A l'époque, la France comptait 83 départements, les girondins voulaient donc que Paris compte pour 1/83e à égalité avec les autres départements. Un partage du pouvoir qui fait sens, notamment dans le rural.

Ce n'est ainsi pas un hasard que Michel Onfray ait tenu à introduire sa venue pour cette université populaire de Sartène en mettant à l'honneur la culture et la langue corse, illustrée en vidéo par la jeunesse.

Adresse et Contacts

AdresseMusée Départemental de Préhistoire et d'archéologie de Sartène, Sartène